lundi 29 avril 2019

C’est dans la boîte




On va le déballer ensemble.
On va d’abord le soupeser. Le secouer, pour l’entendre, pour tenter d’en deviner le contenu.
On ne devine pas.
On va commencer par le ruban, le dénouer par les extrémités.
Et puis on va ausculter les attaches.
Et décoller du bout de l’ongle, grattant un peu, chaque morceau de scotch.
On va déplier le papier de soie.
C’est une boîte. Dans la boîte il y a encore du papier de soie, qui recèle une autre boîte.
On ouvre, et ce qu’il y a à l’intérieur, c’est vous. Vous tous. Nombreux vous.
Aujourd’hui se célèbre. Pour être butoir des 6 mois du blog.
6 mois, et il sait parler, et il sait marcher.
Cela fait 6 mois.
Que tout a commencé.
Que je vous écris ce métabolisme de la mode, ce métabolisme des vêtements.
Que je vous rapporte comment c’est dans mes dedans.
Quand je suis avec mon stylo, à égrainer les mots sur la page qui se construit, je songe à vous.
Inscrire “je”, ou “moi”, au début je ne m’en sentais pas la légitimité.
On ne se connaissait pas. Et puis c’était déjà dans le titre.
Mais vous êtes venus me pépier que cela vous parle, que cela résonne, mes choses et mon vivre.
Et que cela vous intéresse, et je n’ai de cesse d’en rougir, et de m’en réjouir.
Quand vous likez beaucoup, je pourrais m’évanouir.
Quand vous ne likez pas, je n’ai plus de boussole.
Quand on écrit il faut être lu. Et vos yeux comptent et me racontent.
Vous êtes ma fierté.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire