dimanche 28 avril 2019

La chasse la fouine la récolte




Il y a ce sac, cette photographie du sac, celui de Marguerite Duras, accompagnée de ce texte. C’est dans le livre “Voyager avec Marguerite Duras”. J’avais feuilleté ça dans une librairie il y a quelques années. Je n’avais pas un euro en poche, alors chipeuse, j’avais pris une photo de cette double page. (j’ai depuis acquis le bouquin).
Cette image et cette légende, je me la suis rabachée sans cesse depuis, rêvant rêvasseuse, je l’ai contemplée en long en large et en travers. Comme si de la regarder autant allait matérialiser l’objet de la convoitise. Ce sac où l’on passe le poignet dans l’anse, où le sac entier devient un bracelet, ce sac, entrait dans la danse de mes quêtes.
Et puis en Mai là ce Mai d’il y a un mois, je chinais, et je tombe nez à cuir sur le presque parfait, le presque similaire, à 15€ qui plus est. Je l’ai embarqué, et désormais c’est mon sac M.D. (je donne des noms à mes fringues), qui danse à ma manchette.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire