lundi 29 avril 2019

La mode est elle universelle ?




Tous, chacun, on se dessine par ce que l’on porte. Qu’on le veuille ou non.
On a, tous, tous, tous, des vêtements préférés.
Et même le refus d’y prêter attention est un choix sur la question.
Pour expliquer ce boycott, on prône que c’est plus simple, moins superficiel.
Mais qui est le plus naturel : Celui qui dédaigne cet effort ?
Ou celui qui comme l’ancestral de la nuit des temps, se peint le visage et met des breloques à ses poignets ? Alors quoi, l’Homme primitif serait futile ?
La mode, est universelle.
Elle n’est pas un snobisme.
Elle n’est pas réservée seulement à ceux qui ont le temps.
Il y a cette photo que j’ai prise en Inde. C’est quoi, si ce n’est pas une volonté de fantaisie.
Une croyance dans le pouvoir du vêtement, un vœu.
C’est quoi, si ce n’est pas une vraie décision de soi.
Ils ont des coutumes, choses que nous avons troqué contre des costumes (cravates).
Ils ont peu mais ils ont cette joie des tissus qui les couvrent.
La mode est universelle.
Ce que j’entends par mode :
Pas ce qui passe.
Pas les tendances.
Pas les goûts d’une saison.
Mais :
L’art de s’habiller.
L’art de s’habiter.
Un art de vivre.
Quand je dis mode, je pense parure.
C’est parer le corps.
Parer les cous du sort.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire