lundi 29 avril 2019

Les supports de rêve




Les supports de rêve, ce sont tous ces tuteurs aux rêves,
tous ces prétextes aux rêves, mais tangibles, accessibles, que l’on peut presque déjà atteindre.
Un voyage prochain, un rendez vous bientôt, une bonne image.
Ils font tenir les jours qui barbent.
Et le plus délicieux dans tout ça, c’est l’amont.
Comme le calendrier de l’avent.
C’est d’y songer franchement, avec toutes les libertés que comportent les soupirs.
Le désir tient à la vie.
Il y a des pages qui sont des supports de rêve.
Celles que nous découpons, celles que nous épinglons tels des papillons soigneux.
Elles illustrent une envie. Une envie qui était déjà là depuis un bail, mais pas formulée, pas éclaircie. Qui couvait comme une grippe.
En ce qui me concerne, je fais des listes. Certains composants remontent en tête du classement, certains basculent hors de la page, et ne seront jamais matérialisés.
Une envie très brave, très catégorique, très impatiente.
Quand elle est vestimentaire, notre peau en dépend.
On pense alors qu’on a croisé mille fois des objets de son espèce.
Et on les regrette tous. On les avait sous le nez. Mais l’envie n’était pas prononcée.
On se rend compte que peut être ils nous pinçaient gentiment l’attention, déjà, que dans le fond nous n’y étions pas indifférents. Mais que nous n’avons pas su les regarder. Rien n’avait déclenché le déclic.
Il fallait que ça mûrisse.
Et là, depuis quelques jours, il y a cette photographie qui m’entête la tête.
Depuis un temps immémoré je convoite un beau manteau, chaud et graphiquement fort, ethnique et intemporel, et je ne pouvais me le représenter, je ne savais à quoi il ressemblait, je savais juste que je l’attends (transie).
Et là c’est le révélateur (les images sont parfois plus efficaces que les psys),
là ces trois dos, et qui me révèlent le nom qui les habille : “Chimayo”.
(Technique ancestrale de tissage du Nouveau Mexique, production quasi stoppée depuis des décades, mais il y en a des vintage).
J’en ai essayé un samedi. Ce n’était pas le bon.
Mais je le trouverai. Quitte à buter sur ce but.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire